Billets d'humeur

C’est l’heure de la reprise !

Bonjour,

Ca y est, c’est la rentrée !

J’étais en congés payés « officiellement » du 16 juillet au 7 août. Ca, c’était pour mon activité salariée. Car pour celles et ceux qui l’ignorent, je cumulais plusieurs activités dont celle d’assistante maternelle. J’ai repris le 8 août l’accueil des petits, jusqu’à fin août puisque j’ai arrêté cette activité.

J’avais prévu de reprendre mon activité de naturopathie en même temps le 8 août. Mais finalement, la reprise a coïncidé avec la phase « enchanteresse » de mon cycle (je vous parlerai de ces phases dans un prochain post). Et je n’ai pas trouvé l’énergie pour reprendre ce cumul pendant quelques semaines. J’ai eu besoin de me recentrer, ne plus me disperser. Alors j’ai préféré prolonger les congés de ma petite entreprise de bien-être. Ne faire qu’une chose à la fois. Car je n’aurais pas été suffisamment disponible pour vous. Pas assez sereine pour vous accompagner.

C’est pour cette raison, notamment, que j’ai choisi d’arrêter l’accueil des tout-petits. Je ne me retrouve plus dans cette activité. Autant elle me convenait quand mes enfants étaient plus petits. Elle m’a permis de les accompagner au mieux pendant leurs premières années. Mais maintenant qu’ils ont grandi, j’aspire à autre chose. J’ai envie de faire ce qui me tient vraiment à cœur : vous accompagner vers le bien-être, vous proposer une hygiène de vie qui vous corresponde et vous permette de vous sentir bien.

J’ai encore quelques aménagements à faire pour vous accueillir au mieux, notamment changer de bureau (en fait inverser le mien et celui de mon mari, plus accessible !). Ce sera bientôt fait. Je vous reçois toujours dans l’actuel bureau en attendant. Les consultations de suivi peuvent avoir lieu en présence ou à distance (dans ce cas un paiement en ligne préalable vous sera demandé). En revanche, le premier rendez-vous (au cours duquel nous faisons votre bilan) aura toujours lieu en présentiel.

A très vite !

Billets d'humeur·Naturopathie et cie

Et le système immunitaire dans tout ça ?

Une fois n’est pas coutume, je vais vous partager ma colère.

Hier soir, j’étais en train d’écouter une émission en direct avec mon téléphone, écouteurs dans les oreilles. Mon mari, en zappant, est tombé sur un débat en direct, sur LE sujet du moment : Pour ou contre la vaccination obligatoire du personnel soignant.

Plusieurs intervenants prennent la parole : personnels soignants, députés, journalistes…

Chacun son opinion, là n’est pas la question. Quoique, en démocratie au 21e siècle, j’estime que chacun a le droit d’exprimer sa pensée, quelle qu’elle soit, et que celle-ci doit être respectée même si elle dérange.

D’ailleurs, René Chiche, que j’écoutais dans mes oreillettes, venait juste de le dire quand j’ai finalement interrompu mon écoute pour suivre le fameux débat télévisé : la République, c’est laisser le citoyen faire son choix en conscience et raison.

Revenons-en à nos moutons : l’animateur donne alors la parole à une médecin de ville, assise dans le public, et lui demande pourquoi elle refuse de se faire vacciner. Cette pauvre femme n’a pas pu faire une phrase complète sur le peu de temps où la parole lui a été accordée. Elle a sans cesse été interrompue, contestée… Mais qui sont ces gens, pour l’empêcher d’exprimer librement son opinion, juste la laisser parler ? Quelle est cette censure qui opère en permanence, pour ne nous laisser que la parole des soi-disant bien pensants ?

Cerise sur le gâteau, cette femme médecin a dit cette phrase : « Je fais confiance à mon système immunitaire ».

Et alors le plateau s’est enflammé. Quoi, faire confiance à son système immunitaire ? Mais vous êtes folle ! Qui, de nos jours, fait encore confiance à son système immunitaire ? Fin de son temps de parole, au revoir Madame vous dites n’importe quoi. Je rappelle juste qu’elle est médecin, qu’elle a fait, comme les autres, au moins 10 années d’études de médecine. Qu’elle a une petite cinquantaine, donc une bonne expérience de la médecine de ville. Et que comme elle a réussi à le glisser entre 2 attaques, les médecins ont la clientèle qui leur ressemble.

Elle a, pourtant, effleuré l’une des grosses problématiques de cette crise, depuis plus de 18 mois maintenant. Notre système immunitaire. Depuis tout ce temps, les médias vous ont-ils expliqué ce qu’est le système immunitaire et à quoi il sert, comment en prendre soin et le renforcer ? Jamais… Alors que nous sommes face à un virus, et qui dit virus, dit activation du système immunitaire pour défendre l’organisme face à l’agression dont il est victime.

Pour faire simple, il faut tout d’abord savoir que nous sommes dotés de 2 immunités :

l’immunité innée, celle avec laquelle nous naissons, qui nous a été transmise et qui s’est formée lors de la gestation ;

l’immunité acquise, celle qui se constitue au fil du temps, particulièrement pendant l’enfance. Le système garde en mémoire les virus et bactéries déjà rencontrés, et sait ainsi adapter sa réaction en cas de nouvelle attaque. En passant, c’est notamment pourquoi masquer les enfants toute la journée est catastrophique : ils ne développent pas leur immunité acquise, et les conséquences en seront très certainement fâcheuses à l’avenir…

Lors d’une attaque de virus, plus la réaction est rapide, plus elle sera efficace. Il est donc primordial que les voies empruntées par les défenseurs de notre organisme soient fluides. Je parle ici de la circulation sanguine et lymphatique. De nombreuses études scientifiques ont démontré que notre hygiène de vie impacte directement la qualité de notre immunité. Or nous sommes tous responsables de notre hygiène de vie, et donc de notre santé.

Chacun peut agir en conscience pour améliorer son système immunitaire, par l’alimentation, l’arrêt du tabagisme, l’exercice physique, le stress, les ondes électromagnétiques, le surpoids, le sommeil… Il ne tient qu’à vous de rééquilibrer votre assiette, de faire un peu d’exercice physique quotidiennement, de respecter votre rythme de sommeil, etc…

Il existe également des produits naturels, reconnus pour renforcer l’immunité : vitamine D, zinc, échinacée, probiotiques, produits de la ruche, etc…

Sachez qu’en plus, en fortifiant votre système immunitaire, vous agissez naturellement en prévention des maladies dites de « civilisation » telles que l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité, mais également des pathologies aigues ou chroniques.

Et si vous avez besoin d’un petit coup de pouce, prenez rendez-vous avec votre naturopathe. Il ou elle pourra vous accompagner, de manière personnalisée, sur le chemin du bien-être au naturel.

NB : Mais en fait, ça intéresse qui, les gens en bonne santé ? On ne peut pas leur vendre de médicaments, donc c’est la faillite annoncée de l’industrie pharmaceutique. CQFD.